Bienvenue aux amateurs
amoureuses et amoureux
d'accordéon diatonique

Pour surfer de page en page, utilisez la barre de navigation en haut de page.
Avec elle vous ne serez jamais perdus
.


 

 

Vous écoutez "Le temps des cerises"
 

 

Point n'est besoin d'êtr' spécialiste
Pour pouvoir tirer du diato
d' l'entrain, d' la joie, et du mélo
Et l' plaisir d'se sentir artiste!

Cliquez pour agrandir
Cliquez pour agrandir
Sur ce site vous trouverez:

Des tablatures
(tabs, tablates, partitions, partoches)
Une méthode pour apprendre le diato en ligne
Des adresses
Des conseils
Un (tout petit) peu de théorie et beaucoup de pratique
Je suis un diatoniste amateur (petit amateur seulement) qui essaye de mettre en pratique une passion née dans les années 50.

A cette époque, les familles de mon pays vannetais invitaient de 200 à 300 personnes aux mariages! C'étaient de grandes fêtes qui duraient plusieurs jours. C'est là que, dès l'âge de six ans, on me faisait monter sur les tables pour chanter des airs appris de mes parents. Je chantais... et toute l'assemblée "diskañait"... ou dansait. De là est née une longue tradition du chant breton (Kan ha diskan) ainsi que de la danse bretonne. C'est là que j'ai appris, sans le savoir, ce qu'est le rythme.

Pendant 50 ans, et sans jamais réaliser mon rêve, j'ai toujours rêvé de jouer de l'accordéon. Si vous voulez en savoir un peu plus, je vous livre ici mes premiers souvenirs d'accordéon.

J'avais 52 ans en 1998 lorsqu'une circonstance familiale a provoqué le déclic pour que je m'y mette. Une fois la mécanique enclenchée, la passion s'est occupée du reste...

Au départ, je ne connaissais pas un brin de musique (ni solfège, ni théorie...)

De ce fait, il arrive sporadiquement que mes pages agacent quelque musicien théoricien. Je voudrais les rassurer: Je n'essaie pas ici d'être musicien ou théoricien; je me contente juste d'essayer d'être un tout petit peu pédagogue et surtout très pratique et concret

Comme j'ai appris le diato tout seul (sans prof mais non sans mal!!) je sais ce que ça coûte de s'accrocher... C'est sans doûte pour ça que j'éprouve un immense plaisir chaque fois que je tripote les boutons de mon diato..

C'est ce plaisir, devenu passion, que je souhaite ici partager - très simplement - avec vous.
Anicet Le Marre